By

Jours 84-88: « Taper » pour Magog

Oh la la… Le retour de Mégantic fut rough. La course s’est terminée vers minuit, le temps de prendre la navette pour redescendre la montagne, il était 1h du matin… Comme je m’étais réveillé vers 4:30 du matin, la veille, ça faisait un peu plus de 20h que j’étais debout, avec presque 7h de vélo et 3 heures et demie de « randonnée » dans le corps. Et je devais conduire jusqu’à Laval pour aller travailler.

Comme j’essaie de promouvoir que la vie ne doit pas être victime de l’entraînement et du sport, j’ai résisté à la tentation de me trouver une chambre en quelque part, j’ai fait un power nap de 20min à Granby, j’ai pris beaucoup de café et je suis arrivé à Laval vers 4:30. Dormi 2h environ, au travail. Journée rough. UGH.

Ça va de soi… congé d’entraînement lundi hehe!


Pour mardi, je me contente d’une séance d’une heure très légère de vélo à 65% d’effort et une course de 15minutes ensuite. Pattern que je vais répéter le jeudi aussi, mais sur 45/15 minutes.

Mercredi matin dans la piscine (pénible…) et un fartlek sur l’heure du diner, et vendredi matin une séance très courte en piscine.

L’idée générale était que:

  • Magog est une course « B », pour le plaisir
  • Ma forme devrait être encore pas pire depuis Tremblant et Mégantic
  • Je ne veux pas accumuler plus de fatigue

Mathématiquement… mon stress (TSB) est à 11.0. Je vise autour de 10 pour les courses, alors je me dis que de ce côté, ça devrait aller. Et comme mon résumé de Magog est déjà publié, on peut voir que j’ai quand même bien visé!


Le samedi d’avant course, je fais habituellement rien, j’en ai donc profité pour vaquer à diverses tâches autour de la maison, ménage, emplêtes, cuisine… Comme on partait pour Magog après le souper, j’en ai profité pour fumer un brisket pendant 10h 🙂

Résultat: pas mal… quelques modifications à faire sur ma méthode de cuisson (je n’ai pas de fumoir, donc fait sur le BBQ au gaz). La coupe avait aussi été trop travaillée et manquait de gras (d’où l’ajout de bacon), donc un peu raide par endroit. Quand même bien, et encore meilleur en restes la semaine suivante!

Publicités

By

Jour 57: VO2Max

Tiens… j’ai eu une discussion récemment sur la validité de la valeur VO2Max calculée par ma montre. D’après moi, c’était peu utile et trop floue pour donner une meilleure idée sur sa condition physique que de juger par soi-même.

Quelques recherches récentes sur le sujet, via Runner’s World.

En gros:

  • Les montres ont tendance, en général, à surestimer le VO2Max (pas vraiment de surprise ici)
  • Garmin est plus proche que Polar (principalement dû à la façon dont la valeur est calculée)
  • Capteur de fréquence à la poitrine donne des résultats relativement proches, capteur au poignet pas très fiable à ce niveau puisqu’ils ont tendance à sous-estimer la fréquence cardiaque

En conclusion… on obtient ce qu’on paie pour. Pour les personnes qui s’intéressent vraiment à la valeur de VO2Max, celle calculée par la montre veut rien dire. Pour les autres, ok, ça donne une idée générale… mais un résultat de course donne une meilleure idée!

TLDR: Gimmick pour vendre la montre 😉 Ça donne de faux espoirs en plus (et preuve que ça surestime le VO2Max pas à peu près, même avec un capteur à la poitrine…):

18472549_10154329458731901_1258642237_o.jpg


Dernière semaine d’entraînement solide avant le taper: encore une fois le mini-triathlon de Laval! Séance de piscine le matin (juste du volume, pas trop mal) et brique de 1:45:00 après le travail. C’est là que j’ai fini « Stranger Things » 🙂

By

Jour 29 – Les allergies

Bleh. J’allais parler du Rock’n’Roll Gold lube et continuer sur l’efficacité au vélo, mais je crois que les allergies ont le plus fort sur moi aujourd’hui…

Ce blog est fièrement commandité par Reactine! 😦 jk.


Entraînements de la journée: premièrement à 6:00 sur le trainer. Petit entraînement molo, alors à part le fait que ça me prend toujours 15min à me réveiller comme il faut, ça a bien été. Par contre…

Piscine en soirée. La piscine elle-même a bien été. Mais une fois sorti de l’eau – éternuements à n’en plus finir. Une amie m’avait dit qu’elle avait des problèmes dans les piscines publiques. Jusqu’à ce jour, ça allait pas trop pire pour moi. Mais depuis quelques semaines… oooof. Je ne réagissais pas comme ça la piscine de Terrebonne. Ni au Centre de la Nature, à l’extérieur, l’été. Mais dans les piscines plus petites (gym), et surtout celles au chlore (quoi que je réagis aussi à celles au sel) – bonsoir. Je dois prendre des Reactine pendant 48h après pour survivre. Si quelqu’un sait pourquoi, ou a une idée autre que les Reactine pour passer au travers, merci de me le communiquer!


Je vous avais dit par contre que je vous donnerait ma recette de muffins aux restes. C’est quoi? Vous comprendrez…

Préchauffer à 375F

Mélanger:
– 1-¼ tasse de farine (non-blanchie)
– 1 tasse de sucre (ou cassonade)
– 1 tbsp de poudre à pâte
– 1 tsp de sel
– 2 oeufs
– 1 tasse de lait
– 1/3 tasse d’huile de canola
– 1 tsp extrait de vanille
– 3/4 tasse de restes
– 1/2 à 2/3 tasse d’autres restes

OK. Qu’est-ce que je veux dire par restes? Pour le 3/4 tasses, je passe les fonds céréaliers: fonds de boîtes de All-Bran, Mini-Wheats, Cheerios, Raisin Bran, you name it. Un fond de sac d’avoine. Etc. Pour le deuxième « restes », je passe les fonds de noix, de raisins secs, de graînes de lin/chia/sésame, de pépittes de chocolat/caramel. Des vieilles bananes. Le miel crystallisé.

Cuire 18-20min. La base est assez foolproof que vous pouvez être très créatifs avec les restes, ça marche toujours (du moins, je n’ai jamais eu d’échec jusqu’à ce jour). Si ça semble très liquide (en utilisant les bananes, par exemple), vous pouvez rajouter 1/4 tasse de farine.

Je vous laisse avec ça. Un jerky de poisson au wasabi. Curieusement bon.